RESEAU DES CHAMBRES D'AGRICULTURE DE L'AFRIQUE DE L'OUEST
Recao
Saturday, 16 May 2015 00:49

Centrafrique :

Written by 
Rate this item
(0 votes)
 Le forum de Bangui s'est achevé lundi par une cérémonie solennelle organisée à l'Assemblée nationale. Pendant une semaine, près de 600 participants venus des quatre coins du pays ont débattu de l'avenir de la Centrafrique. Quelles décisions importantes ont-ils pris ?
 
Le DDR
 
L'accord de Désarmement, de démobilisation et de réinsertion (DDR) signé entre neuf groupes armés et le ministère de la Défense est un passage obligé vers le règlement de la crise centrafricaine. Il engage chaque groupe à cesser immédiatement la lutte armée, à prévoir le regroupement dans un bref délai des combattants dans différents sites. Leur prise en charge sera faite par le gouvernement avec l'appui de ses partenaires. Ils pourront soit être candidats à une intégration dans les corps en uniforme de l'État (l'armée, la gendarmerie, la police, les Eaux et forêts), soit être reconduits à l'intérieur du pays pour bénéficier de programmes de développement communautaire générateur de revenus.
 
Sur ce point, les critères d'intégration restent très flous, comme la taille de la nouvelle armée centrafricaine. Les combattants étrangers (notamment les Tchadiens et Soudanais) seront quant à eux rapatriés dans leurs pays d'origine s'ils n'ont pas commis de crime de guerre.
 
>> Lire aussi : à quoi sert le forum de Bangui ?
 
"Je veux croire qu’une page est vraiment tournée en Centrafrique, a déclaré dimanche à Bangui le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la République centrafricaine, Babacar Gaye, après la signature de l’accord. Sur ce chemin de la paix, le pas qui a été franchi aujourd’hui est un pas très important ".
 
Assez critique, un ancien ministre estime que "créer une armée avec des membres de différentes factions est trop dangereux pour un pays aussi instable politiquement que la Centrafrique".
 
Report des élections et reconduction de transition
 

 

C'est l'autre grande décision du forum. À l’annexe du rapport de la commission "Gouvernance", trois propositions fortes ont été formulées par les participants : le report des prochaines élections (prévues en juin-juillet) après concertation entre l’Autorité nationale des élections (ANE) et d’autres institutions, la saisine de la conférence des chefs d’États de la Communauté économique des États d'Afrique centrale (CEEAC) pour la prolongation de la transition et le maintien des hautes autorités de la transition jusqu’aux élections.
Read 456 times Last modified on Tuesday, 26 May 2015 12:00
More in this category: « Grands travaux : Other : »

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

image